Détermination des teneurs en biocides d’animaux naturalisés - Étude de contaminations à l'arsenic et au mercure des animaux naturalisés de l’école primaire de Dübendorf

Le projet

Lieu: Dübendorf, École primaire de Dübendorf
Objet: Risques potentiels pour la santé du personnel enseignant et des élève
Durée: Septembre-octobre 2020

 

Jusque dans les années 1980, les animaux naturalisés étaient traités contre les insectes nuisibles à l’aide de trioxyde d'arsenic ou de composés contenant du mercure. La potentielle contamination à l’arsenic ou au mercure des collections pédagogiques des écoles crée ainsi un risque pour la santé du personnel enseignant et des élèves par contact avec les spécimens naturalisés ou par inhalation de poussières contaminées. Afin de pouvoir formuler des instructions de sécurité concernant le stockage et l’accès à ces animaux, Ecosens AG a été chargée de déterminer la teneur en arsenic et en mercure de tous les spécimens de l’école primaire de Dübendorf.
Pendant deux jours, les 390 animaux ont été analysés à l’aide d’un spectromètre de fluorescence des rayons X (XRF) portable. Les résultats des analyses ont fait état de valeurs de mercure négligeables, mais ont révélé qu'une grande partie des animaux était contaminée à l’arsenic.
Nous avons donc défini un concept de gradation afin d’opérer une distinction, sur la base des données exhaustives issues des mesures, entre les spécimens fortement contaminés et les spécimens modérément contaminés. Ecosens AG s’est ensuite appuyée sur cette analyse pour définir des mesures garantissant la sécurité de l’accès à ces spécimens et tenant à leur stockage, à leur nettoyage et à leur utilisation en classe.

 

Nos services

  • Analyse des teneurs en arsenic ou en mercure des animaux naturalisés
  • Recueil de données de mesures à l’aide d’un spectromètre de fluorescence des rayons X (XRF) portable
  • Instructions de sécurité concernant le stockage et l’accès à ces animaux naturalisés

Défis

  • Mise en œuvre économique des mesures
  • Nombre important de spécimens naturalisés
  • Aucune valeur limite ou de référence établie pour l’évaluation des teneurs en arsenic ou en mercure des animaux naturalisés

Chef de projet :

Pascal Diefenbacher Directeur du service Qualité de l'air intérieur
Dr ès sc. EPF, sciences de l'environnement
pdiefenbacher@ecosens.ch +41 44 839 47 97 En savoir plus