Étude portant sur la pollution de l'air intérieur causée par des émissions de matériaux de construction

Le projet

Le donneur d'ordre : Office fédéral de la santé publique (OFSP)
Objet : Exposition à la 2-butanone oxime dans les espaces de vie et de repos
Durée : 2016 - 2018

 

Des concentrations élevées de substances problématiques sont mesurées régulièrement dans l'air intérieur de bâtiments neufs ou rénovés. On suspecte l'une d'entre elles, la 2-butanone oxime, d'être cancérigène. Elle est présente par exemple dans des matériaux de construction utilisés dans le revêtement des parquets, les joints et les enduits colorés.

Le service Polluants de l'habitat de l'OFSP nous a demandé de formuler des principes dans le cadre du projet « Exposition à la 2-butanone oxime dans les espaces de vie et de repos » en vue d'évaluer le taux de polluants dans l'air intérieur et le rôle sur la santé de la 2-butanone oxime.

Nous avons mené des tests d'exposition dans des conditions proches de la réalité afin de mesurer le taux et l'évolution de la concentration de cette substance dans l'air intérieur. Nous avons par ailleurs comparé les résultats recueillis au cours d'essais sur le terrain aux émissions dans des chambres d'essai en laboratoire. Nous en avons tiré des recommandations et des mesures afin d'éviter toute exposition dangereuse pour la santé.

 

Nos services

  • Identification des (groupes de) sources possibles de la 2-butanone oxime
  • Évaluation des séries de mesures et des estimations de la diffusion disponibles
  • Estimation du danger pour la santé de la population suisse
  • Compilation de différentes études toxicologiques et portant sur des concentrations critiques de la 2-butanone oxime dans l'air intérieur
  • Organisation et accompagnement métrologique des essais d'exposition dans des conditions proches du réel
  • Réalisation de mesures de l'air intérieur à des intervalles définis jusqu'à 3 mois après l'utilisation de la substance testée
  • Comparaison des émissions dans des conditions en laboratoire (chambres d'essai) avec celles obtenues dans des conditions réelles

Défis

  • Évaluation et compilation de différentes études toxicologiques
  • Identification des sources concernant la population d'une substance problématique relativement inconnue jusqu'alors
  • Élaboration d'un protocole d'essais proche de la réalité
  • Interprétation des mesures et compilation au sein d'un rapport scientifique
  • Exécution pragmatique et au meilleur coût d'une étude complète

Chef de projet :

Pia Buser Responsable de projet Qualité de l'air intérieur, spécialiste du radon
Ing. env. dipl. EPF
pbuser@ecosens.ch +41 44 839 47 45 En savoir plus

Heinz Rothweiler Collaborateur indépendant Qualité de l'air intérieur
hrothweiler@ecosens.ch En savoir plus